Eragon's World

Eragon-Shurt<br 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand viens l'heure de la nostalgie...

Aller en bas 
AuteurMessage
Célia

« Lisa la Cynique »
"Mais ouii, j'suis conne.. Ah ouais oO"


« Lisa la Cynique »


Nombre de messages : 856
Age : 25
Localisation : Dans les sombres méandres de l'esprit.
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: Quand viens l'heure de la nostalgie...   Ven 13 Mar 2009, 15:51

    Falaïnd à la ceinture, la Duchesse Ayorë Elluhind chevauchait.
    Son destrier, un élégant coursier bai, avançait au pas, ses yeux intelligents détaillant autour de lui, l'air paisible. Un imperceptiblement tremblement secouait sa cavalière, seule preuve de sa nervosité. Elle triturait la crinière noire, se mordant les lèvres, son regard masqué par un voile de cheveux, lui offrant volontiers un air mystérieux et si triste, si abattu, qu'on oubliait presque qu'elle était une ex-Dragonnière.

    C'était d'ailleurs pour ça qu'elle était là.
    « - Raìli... murmura-t-elle à l'intention de sa monture qui leva une oreille, intéressé. Raìli, peux-tu me dire pourquoi Izangar est mort avec Sandor, mon bon Sandor ? Ils étaient tous deux si courageux... Sandor était un mari exemplaire, exceptionnel, et Izangar un dragon merveilleux.. Pourquoi la guerre les a-t-elle emportée, pourquoi je n'ai pu protéger Evandar à ce moment ? Je me serai mieux battue pour Izangar, il ne serait pas mort et le Roi aurait survécu lui aussi, on aurait volé au secours de Sandor, et... Et.. »

    Elle se tut, les larmes aux yeux. Les mots lui manquaient. Raìli émit un petit hénissement inquiet quand les doigts fins de l'elfe se serrèrent violemment sur sa crinière, tirant sur les crincs de couleur sombre. Un soubressaut agita l'elfe, tandis qu'elle se baissait, enfouissant son visage dans les crincs durs du cheval. Des larmes salées coulèrent le long de la joue de la jeune femme pour se perdre dans l'encolure lustrée de sa monture. La Guerre où les Elfes avaient perdus Evandar avait été atroce pour elle.

    Dans la bataille, elle devait protéger le roi.
    Elle avait failli à sa tâche, et son mari ainsi que son dragon avaient péris.

    Il lui avait fallu des mois, non, des années, pour pouvoir à nouveau se regarder dans une glace sans fondre en larmes et briser le frêle vitrage. De ces détresses passées, il lui restait encore de nombreuses cicatrices sur les mains et le poignet, suite à un quelconque coup de point violent dans le miroir. Certes, elle portait souvent des gants, mais il lui arrivait fréquemment de les enlever, notemment pour pratiquer la magie. Et, lors de ces moments, les présents se rappelaient tous combient les années avaient été dûres, suite aux pertes énormes qu'ils avaient subit.

    Son cheval s'arrêta, et, machinalement, par réflexe, Ayorë contacta son esprit ; elle fut surprise lorsqu'elle s'aperçut que l'animal refusait catégoriquement de bouger, et qu'elle devrait continuer à pied. Avec un soupir, elle commença à marcher dans la prairie, le givre craquant sous ses bottes sombres. Ce jour là, elle était vêtue d'une courte tunique verte feuille, bordée de brun, à la ceinture de même couleur. Un pantalon, vert lui aussi, venait ensuite. Elle portait le fourreau élégant de Falaïnd, dont le pommeau serti de rainures dorées dépassaient. Machinalement, elle le caressa d'un doigt, puis le retira, vivement, se raidissant, comme si elle s'était brûlée.

    Falaïnd. Lien direct avec sa folie passée, quand l'adrénaline et l'excitation que procuraient les combats l'enivraient, l'attirant dans une sorte d'addiction sauvage et terrifiante.
    Ces tristes années, Ayorë avait décidé de les oublier, de tirer un trait dessus.

    « - Duchesse ? »

    Alors qu'une voix s'élevait dans l'air, Ayorë soupira, songeant que, désormais, elle n'avait plus que ce titre, le luxe de sa vie et sa détresse.

_________________
    » Célia «
    « Tu me respecte ? Tu me crains ? J'm'en fout, tu crève. »

    » Ayorë «
    « Ne laisse pas l'adrénaline du cobmat te dévorer de son feu ardent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand viens l'heure de la nostalgie...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mm-Tequila, panda terre 199 hésitant quand à son stuff
» Tu sais pas quoi faire quand tu seras grand?
» quand le cercle se décide à faire un kimbo...
» [Produits] Comment et quand avez-vous connu Bionicle ?
» [RP] La vie est dure, quand on est maire et qu'on aime l'alcool ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eragon's World :: Le Du Weldenvarden :: La Prairie-
Sauter vers: