Eragon's World

Eragon-Shurt<br 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 # Célia & Sänghren - Lisa. [ Co - Fondatrice ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Célia

« Lisa la Cynique »
"Mais ouii, j'suis conne.. Ah ouais oO"


« Lisa la Cynique »


Nombre de messages : 856
Age : 25
Localisation : Dans les sombres méandres de l'esprit.
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: # Célia & Sänghren - Lisa. [ Co - Fondatrice ]   Mar 28 Oct 2008, 13:41

    # Célia
    >. Comment as-tu connu le forum ?
    Pwouhait >_<

    >. Nom et Prénom du Personnage :
    Célia. Point barre. Le nom quye sa mère lui a donné a beau être Lewellyn, pour elle, il apaprtient aux Elfes et à son passé.

    >. Surnom :
    Cél', la Rénégate ou bien Votre Majesté Impériale que l'on Vérénère. Enfin, les premiers sont plus courts.

    >. Âge :
    Elle a 1 500 ans. Jeunesse éternelle powah.

    >. Allégeance :
    Lali lali lala, je suis une Elfeuh, j'aime les fleurs et la nature, et le bien, lilalalala.... Pauv' con va. Ca vaut pas l'adrénaline de se battre contre les Rebelle.

    >. Race :
    Elfe. Renégate, l'elfe.

    >. Fonction :
    Reine. De l'Empire.

    >. Dragon :
    Sänghren.

    >. Caractère :[Deux lignes complètes minimum]
    Ah, Célia.. Un caractère comme je n'en avais encore jamais fait sur Eragon's World. Comparé à ma Arya, mademoiselle est un monstre.

    Notre amie est une jeune femme qui est Reine de l'Empire, et qui se plaît à le rapeller. Non, pas vantarde, juste fière. Et elle a raison. Bref, Célia vit dans le luxe, mais son enfance n'a pas été celle là. Née de parents Elfes bannis, elle a apris à se démerder seule dès sa naissance. Et elle se démerde toujousr seule. Envie de capturer quelqu'un ? Elle bouge son cul ; Célia vit à cent à l'heure. Si son prédecesseur qu'elle a tué, Galbatorix, ne bougeait pas du trône, elle n'y reste que rarement ; elle est une Elfe avant tout, et la nature l'apelle souvent. Etrange contrastre, pour une tueuse.

    Car oui, Célia se délecte du sang comme les hommes de l'alcool. Tuer est son passe-temps, sa passion. Lorsqu'aucun pillard ne menace, elle guide ses troupes ans les villes Elfes dont elle connaît l'emplacement. Autrement dit, là où elle a vécu. Cela l'amuse. Envoyer ses troupes au massacre. Et massacrer le peuple qui l'a huée toute sa vie. Sauf que là, ils tremblent sur son passage. Elle a tellement pactisé avec la magie noire que ses yeux en ont perdu leur pupille et leur iris. Ils sont désormais tout vert-jaune, sans rien d'autre. Mais nous sommes dans le caractère.

    Mademoiselle a parfois des crises de rage ou de déprime d'un coup, pour rien. La déprime, elle se trouve nulle à tout, et ceatera. Ca, ça fait pas peur. Par contre la rage, là, ça fais mal. Madame prends tout ce qui lui passe sous la main, le jette par terre, marche dessus, le mords, le découpe avec son sabre, et va parfois jusqu'à tuer des gens. Rassurant, n'est-ce pas ?

    >. Physique :[Deux lignes complètes minimum]
    Elle est belle. Très belle. De grande taille, Célia a un visage bien dessiné. Ses lèvres sont pulpeuses et roses. Son nez est fin et bien droit. Quand à ses yeux, il est précisé plus haut qu'ils n'ont ni pupille, ni blanc. Juste du vert un peu jaune partout. Sa tête à une belle forme ovale, avec le menton un peu pointu.

    Sa chevelure est longue et d'une belle teinte blonde. Célia a pour habitude de la laisser libre. De cette crinière émergent deux oreilles d'elfe. Comme pour ses yeux, la magie noire les a modifié : alors que celle des elfes sont de taille normale, celle de Célia sont fort allongées. On la reconnaît entre tous.

    Niveau corps, Célia est une femme élancée, aux courbes élégantes. Sa taille est plutôt moyenne. Ses vêtements sont toujours rouges. Et une souple cape de même couleur l'enveloppe toujours. Pour le reste, voir sur la signature, j'ai pas envie de faire un physique de la taille du caractère Razz

    >. Histoire :[Quatre lignes complètes minimum]
    Cette histoire commence dans les profondeurs du Du Weldenvarden, un milliard d'année avant la naissance du jeune Eragon, aujourd'hui décédé. C'était à l'aube des temps, les Elfes arrivaient sur la terre. Et, du plus loin que remonte la mémoire de Célia, elle ne se souvient que de son arrivée dans ce pays inconnu.

    Le soleil se couchait.
    « - C'est beau, maman.. » murmura une petite Elfe blonde, ses beux yeux verts plongés sur le bateau d'argent, s'empourprant sous les rayons du crépuscule, qui les avaient amenées ici, ainsi que leur patrie et leur vie entière.
    Montée sur une jument aux fines attaches, la mère sourit. Sa longue chevelure brune était le contraire parfait des courtes mèches blondes de sa fille, mais les yeux émeraudes de la femme était alors semblable en tous points à ceux de sa fille. La petite était vêtue d'une courute tunique brune qui faisait ressortir son teint hâlé, ses prunelles vertes et sa courte crinière blonde. Monté sur un cheval à côté de la jument que montait la mère, un homme sourit à son tour, passant sa main dans ses cheveux de même couleur que ceux de l'enfant. Il échangea un long regard tendre avec la femme, tandis que l'enfant était submergée par la beauté des lieux. Bien vite, elle partit en courant, ne résistant plus à une envie à laquelle lse autres enfants de son âge avaient déjà céder depusi logntemps : se rouler dans l'herbe verdoyante, jouer, comme tous les enfants jouent.
    L'homme regarda la femme. La femme regarda l'homme. Puis, i lprit la parole.
    « - Elle est belle, ta Lewellyn, Illaya.
    - Merci, Hijuan. Pourtant, tu es son oncle et tu es plus présent que le père de cette enfant.
    - Pardonne le. Mon frère travaille dur depuis un mois pour bâtir les maisons, ici. Tu sais qu'il fait ça pour toi. Depuis que les dragons ont acceptés de donner de oeufs, il veut que tu te sente ici chez toi.. »
    Un silence. Puis, brutalement, Illaya et Hijuan s'embrassèrent follement, poussés par le romantisme du coucher de soleil.
    Dans l'ombre du bois, Lewellyn prenait dans ses mains gantées une grosse pierre rouge.
    « - Agaga ? »

    La nuit tombait. Cela faisait plusieurs longues années, maintenant, que Lewellyn, Illaya et Hijuan étaient arrivés sur cette terre jadis inconnue. Des années que la petite Lewellyn, avec ses gants, avait pris la pierre. Depuis, elle n'y avait plus touché.
    Pourtant, un beau matin, la jeune fille, qui avait alors ce qui équivaudrait à seize ans, comprit.
    Lewellyn monta dans sa chambre en courant, ses beaux yeux écarquillés. Elle claqua la porte derrière elle, grommellant un sort pour vérouiller cette dernière. Lewellyn ouvrit violemment un tiroir, fouillant dedans avec frénésie. Puis, elle la trouva. La pierre rouge. Elle la prit dans ses mains, et s'assit sur son lit.
    « - Alors c'est comme ça, les oeufs de dragon.. »
    Elle caressa doucement la surface polie de la gemme. Comment se dire que, depuis peut-être des années, un dragon attendait dans cet oeuf ?! Elle eut un sourire béat, puis une pensée lui arracha un petit cri.
    Et si elle était destinée à être Dragonnière ?!
    Une poussée d'excitation la saisit. Excitation qui se mua en joie intense quand la pierre frémit entre ses doigts, avant de se craqueler peu à peu. De la gemme rouge sortit alors un jeune dragonneau de même couleur, plantant ses yeux de rubis dans ceux de la jeune fille. Elle laissa échapper un petit cri de joie, puis voulu serrer l'animal dans ses bras. Au contact de ses doigts contre les écailles rugueuses de la bête, un filet d'énergie jaillit, crépitant dans ses veines comme des étincelles. Une faim s'empara d'elle, et elle bondit dehors, sautant par la fenêtre, après avoir attrapé son arc et ses flèches. Courant dans la forêt, la jeune femme laissa son esprit divaguer. Un lapin, non looin, grignotait, et bien qu'elel se répugne à le faire, Lewellyn décocha une flèche vive vers le rongeur. Elle attrapa plusieurs proies, puis, les cachant sous sa tunique, elle revint chez elle. Dans sa chambre, le dragonneau explorait le lit avec une attention particulière.
    « - Petit, gentil petit, regarde ça... »
    L'Elfe agita le lapin sous le nez du dragonneau, qui le goba d'un coup, avec un petit piallement de satisfaction. Puis, il se dirigea vers la table de chevet, et se roula en boule avant de s'endormir.

    >. Couleur de la Magie : Rouge, très rouge x]
    >. Armes principales : Je suis une arme.

    [/font]Sänghren
    >. Nom du Personnage : Sänghren. Le vrai, c'est Aiedail Sänghren. Etoile du Matin Sanglante. Mais nous, on retient Sänghren. Qui veut dire sang.
    >. Surnom : L'Ombre Ensanglantée, la Lame Volante. Ou d'autres pour expliquer combient il terrifie.
    >. Âge : On ne sait pas vraiment quand Célia l'a trouvé. Donc on ne lui donne pas d'âge.
    >. Allégeance : Il a vraiment une gueule à être du côté des ennemis de sa Dragonnière ?
    >. Fonction : Dragon Impérial. Bouwahaha.
    >. Dragonnier : Célia.

    >. Caractère :[Deux lignes complètes minimum]
    Sängrhen, c'est Célia. En masculin et en dragon. Donc j'ai fais un beau copié collé bwahahaaa.

    >. Physique :</STRONG>[Deux lignes complètes minimum]
    Sänghren ? Non, franchement, avec ce que je vous ai dit sur ce nom, vous pensez vraiment qu'il est vert à pois bleus ?
    >. Histoire :[Quatre lignes complètes minimum]
    [/center]
</FONT>

_________________
    » Célia «
    « Tu me respecte ? Tu me crains ? J'm'en fout, tu crève. »

    » Ayorë «
    « Ne laisse pas l'adrénaline du cobmat te dévorer de son feu ardent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
# Célia & Sänghren - Lisa. [ Co - Fondatrice ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lisa Frémont (Ellowyne in wyne d'Elora)
» Le Destin de Lisa
» Apôtre Kyrène - Fondatrice de la première Garde Episcopale
» Ellowyne féte halloween
» [A Valider] Rouziers-de-Touraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eragon's World :: Administration :: Présentation de votre Perso!-
Sauter vers: